Berce du Caucase

Les fleurs qui font peur…

Nous aimons beaucoup nous promener dehors soit pour cueillir des fleurs sauvages, chasser les papillons ou chercher des grenouilles.  Mais j’avoue que j’ai de la difficulté à «feeler relax» et que je limite nos escapades en nature à cause des plantes qui peuvent nous causer des blessures. Disons-le, je fais particulièrement de l’anxiété de berce du Caucase depuis qu’une dame de notre voisinage a été blessée l’an dernier dans un terrain vague que nous aimons fréquenter tout près de la maison. Et les blessures ne sont pas bénignes, ce sont des brûlures douloureuses avec cloches d’eau… pas jolies du tout.

Le truc c’est que cette fleur ressemble beaucoup à une autre (berce laineuse) qui est inoffensive… pas toujours évident de démêler surtout lorsque nous n’avons pas les 2 plantes l’une à côté de l’autre. Et ça augmente mon stress parce qu’on dirait qu’il y en a partout.

Je ne suis pas une spécialiste donc je vous invite à consulter le document du gouvernement du Québec ci-dessous qui selon moi est vraiment très clair et le plus facile à consulter avec les images comparées entre les deux espèces.

Identification de la berce du Caucase

Source : gouvernement du Québec
Gouvernement du Québec – http://www.mddelcc.gouv.qc.ca pour consulter la fiche complète (ou cliquez sur l’image)

Si vous pensez être atteint d’une brûlure causée par la berce du Caucase, vous trouvez les informations nécessaires ici : http://sante.gouv.qc.ca/problemes-de-sante/brulures-causees-par-la-berce-du-caucase/

Herbe à (la) puce

Crédit photo : https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=107229
Crédit photo : https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=107229

Et il y a aussi l’herbe à puce, à ne pas confondre avec l’herbe à poux, qu’il est très pertinent de savoir reconnaître. N’ayant jamais vu quelqu’un atteint par cette plante, il y a 2 ans lors d’une randonnée au parc du Mont Saint-Hilaire j’avais sous-estimé la plante et m’était aventuré un peu hors sentier avec ma fille de 3 ans qui avait une envie de pipi urgente en haut de la montagne… résultat, le lendemain : cloches d’eau qui piquent et douleur sur sa cuisse droite et la maman qui se sent terriblement coupable. L’affaire c’est que ce n’est pas tout le monde qui réagit également à l’herbe à puce, donc soyez prudent lors de vos escapades ! Si vous souhaitez en savoir plus, voici un dépliant intéressant sur le sujet.

Ceci dit, ne vous empêchez pas de jouer dehors, mais ouvrez l’œil lors de vos escapades!

@MarieSoleilTS

 

*Photo en couverture : Berce du Caucase par GerardM at nl.wikipedia, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3256607